36 différentes sortes de pesticides retrouvées dans les cadavres des mésanges

Velt et Vogelbescherming Vlaanderen ont été surpris par le nombre de pesticides qu’on a retrouvé dans les cadavres des mésanges.  “Au total nous avons trouvé 36 différents pesticides dans 95 nids de mésanges” nous dit Geert Gommers, l’expert des pesticides chez Velt. “C’est très inquiétant.  Car les mésanges concernées n’avaient pas plus de 2 semaines et elles n’avaient encore jamais quitté leur nid.”


DDT très présent

“On a trouvé aussi bien des fongicides (utilisé contre les champignons parasites), des herbicides (pour tuer les mauvaises herbes), des insecticides (pour tuer les insectes) que des biocides. Le plus étonnant est que sur les 95 nids examinés il y en avait 89 qui contenait du DDT. En Belgique l’utilisation de ce pesticide est officiellement défendu depuis 1974. “Il est vraiment inquiétant que le DDT se trouve encore dans notre environnement après tant d’années.”

Peu de nids sans pesticides

“Ces résultats ne nous rendent pas heureux” nous dit encore Geert Gommers “car on a constaté au moins un ou plusieurs pesticides dans chaque nid.”  Sur les 95 nids examinés, Velt et Vogelbescherming Vlaanderen ont pu constaté que seulement dans 4 nids on n’a pas trouvé de pesticides.  Dans un nid on a découvert un mélange de 2 insecticides et de 6 fongicides.

SOS Mezen (SOS Mésanges)

Par cette étude Velt et Vogelbescherming Vlaanderen ont voulu savoir si des résidus de pesticides se trouvaient dans les oisillons morts. Si le traitement contre la pyrale du buis a contribué à l’ hécatombe parmi les mésanges on ne peut pas le déduire de ces chiffres.  Pour le savoir il faudra faire d’autres recherches. Néanmoins on sait déjà que certaines substances qu’on utilise pour le traitement contre la pyrale du buis ont été trouvé dans certains nids de mésanges. Inge Buntinx, biologiste chez Vogelbescherming Vlaanderen nous confirme que “dans les mésanges mortes on a pu constater la présence de pesticides à haut risques pour les oiseaux (cf. Pesticides Properties  DataBase – PPDP)”.

Photo: Ria Heerschop


Le pourquoi de cette étude ?

En 2018 les organisations Velt et Vogelbescherming Vlaanderen ont reçu beaucoup de notifications par des citoyens inquiets.  Les petits des mésanges charbonnières et des mésanges bleues étaient morts dans les nichoirs.  En même temps les chenilles de la pyrale du buis causaient beaucoup de dégâts dans les jardins, pour résoudre ce problème on a fait appel aux pesticides. Est-ce qu’il y a un lien entre les deux ? Pour le savoir Velt et Vogelbescherming Vlaanderen on décidé début 2019 de faire examiner les oisillons morts sur la présence de pesticides.

Leave a Comment